Messages récents par admin

MAXIME LIS

Maxime Lis
S T U D I O 3 0 0 %
Designer industriel

Originaire de Savoie, Maxime Lis est designer d’objets.

En 2014, il fait la rencontre de l’artiste JF Buisson
et entre en résidence pour approfondir ses recherches, notamment sur la matérialité bois.

En 2015, il crée le STUDIO 300% qui propose entres autres des prestations d’agencements sur-mesure.

Aujourd’hui, il travaille avec différents architectes d’intérieurs et développe en parallèle de ses objets usuels une approche picturale et sculptural autour du corps humain afin d’en comprendre le fonctionnement.

En 2017 il remporte le concours Jacquart lors de la Paris Design Week, En 2018, il expose à Maison & Objet dans la catégorie «born and raised».

"Je vois le design comme un acte minimum. Je m’implique dans la simplification et la rationalisation des processus industriels. La propriété esthétique de mes créations n’est que la conséquence d’un propos théorique, moral, politique et environnemental. La compréhension des phasages industriels permet de créer des ponts entre différents savoir-faire mais aussi et surtout de créer de nouveaux processus, une transversale plus directe, plus transparente sur les étapes de transformations."

300pourcents.wixsite.com/studio

JEAN-FRANÇOIS BUISSON

Après avoir été musicien, Buisson se consacre exclusivement à la sculpture de pièces monumentales et à la création de décors et mobiliers en métal. Son travail entre force et délicatesse révèle un univers sombre et généreux duquel éclôt la vie. Avec humour, violence et séduction il réconcilie le temps et les sentiments.

Au milieu du danger des objets saillants et rouillés, j’ai eu la chance d’entendre les harmoniques terrifiantes de sa meuleuse ou de sa disqueuse. Les jours de soudure, son chalumeau offrait un spectacle éblouissant dont les murs parlent encore. Au milieu de ces séances créatrices, mes pensées allaient à la bruyante genèse du monde, quand Dieu créa le mouvement : d’un geste phénoménal. Les tremblements de terre, les tornades, les éruptions volcaniques gardent en mémoire cette violence originelle, créatrice de vie. C’est cela que Jean-François nous restitue dans sa sculpture.

jfbuisson.org

TOMAS LACQUE

Tomas Lacque est un artiste né en 1984 qui vit et travaille à Bordeaux.

En 1998, il commence le graffiti sans but précis, guidé par une passion et une envie débordante.

A 20 ans il choisit Paris comme point d'encrage et se découvre une passion pour le  voyage qui ne le quittera plus. 

Poursuivant ses études dans le sens de sa passion, il obtiendra une licence en Graphic Design puis un Master en Direction Artistique à l'ESCM Paris et s’initiera seul à la production de caractères typographique qui nourrira alors sa perception.

Partageant son temps entre Paris, Bordeaux et Bruxelles, il élargit peu à peu sa vision en se détachant du mur pour en sortir le graffiti et le mur lui même.

Gardant son esprit graphique, il opère toujours des synthèses de ses différents axes de recherche.

Sa vision est postgraffiti et basée sur une composition abstraite et spontanée de couleur, de contrastes et de formes ayant pour socle commun la gestuelle et l'instant. 

Ayant une vision de l'art horizontale Tomas Lacque cherche secrètement à établir des ponts entre l'art contemporain et l'art urbain.

COLLECTIF LCDC

Les Chattes du Cimetière

Marion Guibert 

« S’arrêter un temps, réapprécier. Contempler.
Se poster dans une attitude négligemment passive.
S’ennuyer? Non; Ne rien faire. Regarder.
Etre saisi par l’objet de notre vue, et voir apparaître un autre possible.
Doit-on maintenant croire ce que l’on voit? Ou ce que l’on sait… »

Marion mêle le pragmatisme du design au lyrisme de la sculpture.

marionguibert.com

Julie Portal 

Vit et travaille à Bordeaux.
Diplomée de l’Ecole d’Enseignement Supérieur d’Art de Bordeaux.

« Je fabrique mes sculptures comme des cristallisations momentanées, desconcrétions résultats du passage d’une énergie : de mes pensées à mes gestes, de mes gestes aux matériaux, des formes à l’espace... Images de cages, defuites, de folles échappées, elles parlent de ce qui en moi refuse de se faire réduire et emprisonner.

Du matériau brut au travestissement, de la réalité au conte de fée, mes sculpturessont à la fois empreintes de brutalité industrielle et de maquillage « flashy ». Petit à petit, ce maquillage m’a permis de déguiser mes matériaux le temps d’une sculpture, de recréer des formes à partir de morceaux de réalité travestis sous les effets de la peinture. Ainsi, j’éloigne les objets et les matériaux deleurs identités quotidiennes, ils conservent leurs aspects familiers mais jouent un rôle dans mes sculptures.

Dans toutes mes réalisations mes matériaux se rencontrent, se mesurent,s’élaborent en dessins dans l’espace, du sol au plafond.
Je joue à matérialiser des formes par le biais de gestes répétitifs et contraignants comme pour défier la matière et son énergie, afin que les structures misent en œuvre s’imposent comme des évidences. »

Commentaires récents par admin

Pas de commentaires par admin encore.