Exposition - Sylvanie Tendron | Les Vivres de l'Art
Chargement Évènements

SCROLL

Sylvanie Tendron

Exposition – Sylvanie Tendron

art contemporain

HORAIRES

H - H

Les vivres de l'art

Exposition – Sylvanie Tendron

H - H

Sylvanie Tendron

En avril, Les Vivres de l’Art accueillent l’artiste Sylvanie Tendron pour une résidence de recherche et d’expérimentations plastiques au sein de notre atelier et de notre logement dédié aux artistes. – Exposition de sortie de résidence – Sylvanie Tendron  Vidéaste performeuse Sourde issue de l’école des Beaux-arts de Bordeaux, Sylvanie Tendron explore les comportements liés au langage et à la communication. Pour ce faire, elle puise dans son expérience quotidienne et évoque, avec humour et dérision, l’absurdité, les entraves et les malentendus suscités par la confrontation et la rencontre de la différence. Dans ses vidéos performatives, elle met en scène des situations d’isolement ou d’enfermement causées par des obstacles à la limite du burlesque qu’elle tente de déjouer. Ces exercices illustrent les nombreuses circonstances où l’on tente d’entrer en rapport avec l’autre en s’adaptant à son langage. Sylvanie Tendron a effectué des résidences et présenté son travail en Bolivie, en France, au Maroc, au Québec et au Vietnam. Elle réside à Rabastens et travaille au sein du collectif d’artistes la Fourmilière à Couffouleux, dans le Tarn en France. Au cours de sa résidence au sein du collectif d’artistes Sourd.e.s ‘Spill Propagation’, à Saint-Jean-Port-Jolie au Québec en mars et avril 2018 , l’artiste a exploré la relation entre l’audisme et le féminisme. Elle s’est inspirée pour ce faire du concept de déconstruction du phonocentrisme élaboré par Jolenta Lapiack, artiste Sourde canadienne. Cette dernière travaille à partir des écrits de Jacques Derrida sur la déconstruction du logocentrisme pour établir une relation causale entre le phonocentrisme et le patriarcat. Sylvanie Tendron a poursuivi ses recherches en vidéo et avec l’action performative en privilégiant cet angle. Elle poursuit ces recherches dans cette lignée en étant la première artiste Sourde en résidence et curateur chez Vidéographe à Montréal en février et mars 2019. Elle expose alors à Dazibao à Montréal et à la galerie AXENEO7 à Ottawa cette même année. En 2021, elle propose la première résidence avec deux artistes Sourdes Marine Comte et Mélanie Joseph toutes deux issues de l’école des Beaux-arts de Marseille, début de plusieurs autres résidences avec l’édition Plaine Page dans le Var en 2022. En février et mars 2023 elle fait une exposition personnelle ‘P(l)ace’ à La Fourmilière à Couffouleux dans le Tarn. De manière de plus en plus forte, elle questionne sa place de vidéaste performeuse et celle du spectateur : l’art dans l’espace public devient une évidence.   Vernissage le Mercredi 17 Avril – 18h. Ouverture de la Galerie: Mardi au Jeudi  de 11h à 18h Vendredi & Samedi 11h à 19h30 Dimanche 11h à 17h Visites commentées gratuites sur inscription  :

 

Vernissage le Mercredi 17 Avril – 18h.